The RIAED aims to:
  • Strengthen the capacity and expertise of French-speaking experts who operate on the theme of energy access in the areas of electrification as well as in the domestic fuel;
  • To promote, in developing countries, new capabilities Francophone expertise in energy and
  • To facilitate a better recognition of this national expertise in defining new concepts and future programs of access to energy.

The RIAED is a project supported in its first three years by the Intelligent Energy of the European Commission, IEPF (Institute for Energy and Environment of Francophone) and ADEME (Agency for Environment and the control of energy).

Taken from www.riaed.ne

Cape Verde: ECOWAS opened a renewable energy center

The Economic Community of African States dl'Ouest (ECOWAS) opened a new center for renewable energy (ECREEE) Islands Cape Verde to develop the potential of the region's renewable energy.

In a statement released July 7, 2010 by the United Nations Industrial Development Organization (UNIDO), specialized agency of ECOWAS which has been put in place in Praia, will develop renewable energy and efficiency markets energy in West Africa. It will also formulate policies, build capacity, establish mechanisms for quality assurance and develop financing plans.

This center is supported by UNIDO and the governments of Austria, Cape Verde and Spain will initiate demonstration projects that can then be developed on a larger scale regional.

The ECREEE will become the main agency implementing the program of $ 150 million which will focus on the timing of access to energy and energy efficiency in key sectors of the economy.

An estimated 23,000 MW hydropower potential concentrated in five member countries of ECOWAS, with only 16% of this potential is currently exploited.

''La Communauté économique des États de l’Afrique d l’Ouest (CEDEAO) a ouvert un nouveau centre pour les énergies renouvelable (ECREEE) aux Iles du Cap Vert pour développer le potentiel de la région en énergies renouvelables.

Dans un communiqué publié le 7 juillet 2010 par l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), l’agence spécialisée de la CEDEAO qui a été mise en place à Praia, devra développer les énergies renouvelables et l’efficacité des marchés d’énergie en Afrique de l’Ouest. Elle devra également formuler des politiques, renforcer les capacités, créer des mécanismes d’assurance de qualité et élaborer des plans de financement.

Ce centre qui bénéficie du soutien de l’ONUDI et des gouvernements d’Autriche, du Cap Vert et d’Espagne va initier des projets de démonstration qui pourront par la suite être développés à une plus grande échelle régionale.

L’ECREEE deviendra ainsi la principale agence d’exécution du programme de 150 millions de dollars qui sera axé sur le calendrier d’accès à l’énergie et à l’efficience énergétique dans les secteurs clés de l’économie.

On estime à 23.000 MW le potentiel hydro-électrique concentré dans cinq pays membres de la CEDEAO, avec seulement 16 % de ce potentiel actuellement exploités.''

Read more

Malawi: a biogas project leads to other services

A unit of biogas small scale in Malawi, recently established to mitigate climate change may also, if properly exploited, improving the food security and livelihoods in rural Malawi.

The importance of milk production in Malawi

The smallholder dairy production is an important agricultural activity in Malawi, it provides valuable products and provides steady income for poor households. Milk production in the country is still inadequate, the current quantities are treated primarily to consumers in urban and peri-urban areas. Improving small scale milk production will support small farmers economically by increased sales in rural areas.

Although the capacity of the five major dairy processors is 126 000 liters of milk per day, they do now that half of this volume. Thus, experts believe that the development of production and milk quality not only directly contribute to nutrition and food security but also, significantly, the acceleration of economic growth.

Although the development of smallholder dairy production is one of the priority areas of the Department of Animal Health and Livestock Development, the potential contribution of this production to sustainable livelihoods remains untapped. And one of the major challenges faced by rural households producing milk is the availability of energy, a problem that biofuels could be a solution.


''Une unité de production de biogaz de petite échelle au Malawi, récemment créée dans le but d’atténuer le changement climatique, peut également, si elle est bien exploitée, améliorer la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance dans les régions rurales du Malawi.

L’importance de la production laitière au Malawi

La production laitière des petits exploitants est une activité agricole importante au Malawi ; elle fournit des produits de valeur et assure un revenu régulier pour les ménages pauvres. La production de lait du pays est encore insuffisante, les quantités actuelles traitées vont essentiellement aux consommateurs urbains et péri-urbains. Améliorer la production laitière de petite échelle soutiendrait économiquement les petits agriculteurs grâce à l’augmentation des ventes dans les zones rurales.

Bien que la capacité des cinq grands transformateurs de produits laitiers soit de 126 000 litres de lait par jour, ils ne traitent actuellement que la moitié de ce volume. Ainsi, les experts estiment que le développement de la production et de la qualité du lait contribuerait directement non seulement à la nutrition et à la sécurité alimentaire mais également, de manière significative, à l’accélération de la croissance économique du pays.

Bien que le développement de la production laitière des petits exploitants soit l’un des domaines prioritaires du Ministère de la Santé Animale et du Développement de l’Élevage, la contribution potentielle de cette production aux moyens d’existence durable demeure inexploitée. Et l’un des défis majeurs auxquels sont confrontés les ménages ruraux producteurs de lait est la disponibilité de l’énergie, un problème auquel les biocarburants pourraient être aussi une solution.''

Read more

Sub-Saharan Africa: the best off-grid lighting products are gaining the support of Lighting Africa

Five innovative products were selected during the Lighting Africa conference and trade fair in Nairobi in May.

Five innovative products were selected during the Lighting Africa conference and trade fair in Nairobi in May, and were identified as most likely to provide off-grid lighting products cheaply to millions in Africa currently rely on oil lamps base.

The winning products were chosen by a panel of six expert judges, based on the results following extensive testing of product evaluations by consumers outside the network in sub-Saharan Africa, and other factors such as price and environmental sustainability.


''Cinq produits innovants ont été sélectionnés lors de la conférence de Lighting Africa et du commerce équitable à Nairobi en mai dernier.

Cinq produits innovants ont été sélectionnés lors de la conférence de Lighting Africa et du commerce équitable à Nairobi en mai dernier, et ont été reconnus comme les plus aptes à offrir des produits d’éclairage hors réseau bon marché à des millions de personnes en Afrique qui dépendent actuellement de lampes à base de fioul.

Les produits gagnants ont été choisis par un jury composé de six juges d’experts, sur la base des résultats suite à des tests approfondis des produits, des évaluations par les consommateurs hors réseau en Afrique subsaharienne, et d’autres facteurs tels que le prix et la durabilité environnementale.''

Read more

Benin: improvement project of offering easy access to modern energy

The Government of the Republic of Benin has obtained a loan from the International Development Association (IDA) an amount equivalent to forty seven million five hundred thousand Special Drawing Rights (SDR 47,500,000) is of seventy million dollars U.S. ($ 70,000,000) to finance the Project for the Development of Modern Energy Access (DAEMS).

Benin is proposing to use the funds to pay the goods, works and services to be procured under this project. The project is jointly funded by Nordic Development Fund (NDF,), the Energy Sector Management Assistance Program (ESMAP), European Investment Bank (EIB), the French Fund for World Environment (FFEM), the Global Environment Facility (GEF) and KfW.


''Le Gouvernement de la République du Bénin a obtenu un crédit auprès de l’Association Internationale de Développement (IDA) d’un montant équivalant à quarante sept millions cinq cent mille Droits de Tirages Spéciaux (47 500 000 DTS) soit soixante dix millions de dollars US (70 000 000 USD) pour financer le Projet de Développement de l’Accès à l’énergie Moderne (DAEM).

Le Bénin se propose d’utiliser les fonds pour régler des fournitures, travaux et services devant être acquis dans le cadre de ce projet. Le projet est conjointement financé par Nordic Development Fund (NDF), l’Energy Sector Management Assistance Program (ESMAP), la Banque Européenne d’Investissement (BEI), le Fonds Français de l’Environnement Mondial (FFEM), le Global Environment Facility (GEF) et la KfW.''

Read more

East Africa: Micro-entrepreneurs make their entries in the energy market in time for World Cup

A group of 20 micro-entrepreneurs from Ranen, a local market of western Kenya, are the first entrepreneurs DEEP trained and linked with financial institutions for credit facilities and develop their business in the energy sector.

The contractors had previously received any sales training and support under the DEEP project (Developing Energy Enterprises Project). "Without the intervention of GVEP International most of these entrepreneurs would not have had access to loans," said Phyllis Kariuki, a financial framework of GVEP International, "since most projects are at a startup".

''Un groupe de 20 micro-entrepreneurs originaires de Ranen, un marché local de l’ouest de Kenya, sont les premiers entrepreneurs DEEP formés et mis en relation avec les institutions financières pour obtenir des facilités de crédits et développer leurs affaires dans le secteur énergétique.

Les entrepreneurs avaient auparavant tous reçu des formations commerciales et des soutiens dans le cadre du projet DEEP (Developing Energy Enterprises Project). “Sans l’intervention de GVEP International la plupart de ces entrepreneurs n’auraient pas eu accès aux emprunts", déclare Phyllis Kariuki, un cadre financier de GVEP International, "dans la mesure où la majorité des projets sont à un niveau de démarrage".''

Read more

Read all news stories here